Comment faire face aux problèmes financiers ?

Comment faire face aux problèmes financiers ?

Personne ne peut se protéger entièrement des problèmes financiers. Malgré toutes les bonnes habitudes que l’on peut prendre, un arrêt soudain de travail ou un accident imprévu qui augmente nos dépenses au pied levé, peuvent nous projeter en grande difficulté. Alors, que faire pour se protéger de ces situations du mieux que l’on peut, mais surtout y faire face le cas échéant ? Voici quelques solutions à prendre en compte.

Le regroupement de crédits

La première solution à laquelle on doit penser, lorsque l’on se trouve face à des difficultés de payer les divers créanciers, est de procéder à un regroupement de crédits. Une institution bancaire rachètera tous nos crédits, aux diverses sociétés les ayant financés au départ, afin de ramener le total à un seul paiement mensuel réduit, pour nous permettre de régler ce paiement unique, plus facilement. Pour ce faire, la banque rapportera le montant global sur une période de paiement plus longue et offrira ainsi des mensualités moins importantes. Afin de mieux comprendre le fonctionnement du regroupement de crédits, et de connaître les possibilités qui s’offrent à nous, il est préférable de faire appel à un spécialiste des solutions financières, tel que Partners Finances. Celui-ci nous mettra en relation avec le bon groupe de financement qui pourra répondre à notre besoin urgent, dans les meilleures conditions.

Trouver le problème et la solution

Il n’y a pas que les personnes ayant perdu leur travail, ou ceux qui font face à un imprévu, qui peuvent avoir des problèmes financiers. Parfois, on arrive en fin de mois, et on se rend soudainement compte de notre difficulté à régler tous les crédits et autres factures à payer. Si c’est le cas, il faut réagir rapidement, afin de redresser nos finances, avant que l’on ne s’engouffre dans un abysse sans fin. Il faudra tout d’abord aller rechercher les bilans de nos comptes bancaires des derniers mois, afin de les éplucher dans le détail. On inscrira sur une feuille Excel toutes nos dépenses, selon leur objectif. On y retrouvera les catégories : logement, voiture, nourriture et loisirs, ainsi que d’autres qui nous sont plus personnelles. Une fois le tout calculé, on devra prendre une décision sur ce qui doit être réduit, au cours des semaines et des mois à venir, afin de se sortir de notre situation complexe. La première solution devrait être ici, à nouveau, le regroupement de crédits, qui nous permettra de mieux respirer immédiatement, avant de prendre les mesures nécessaires à notre redressement.

Trouver le problème et la solution

Revoir les dépenses et préparer un budget

Une fois que l’on a compris où se situe le problème, il est temps de passer à la question suivante : dans quelle situation financière veut-on se trouver dans un futur rapproché et plus lointain ? Ce sont des questions bien précises qui se doivent d’être définies clairement. Si nos objectifs impliquent des plans de voyage, l’achat d’une maison ou d’une voiture, alors il faudra réviser le budget, car dans la situation actuelle, il ne sera jamais possible de procéder à aucun de ces achats.

Naturellement, la situation financière peut changer à tout moment. Se trouver face à ces problèmes peut inciter certains à changer d’emploi ou même à retourner à l’école afin d’augmenter nos qualifications pour nous permettre de gagner plus, par la suite. Mais d’une manière ou d’une autre, il faudra traiter le problème actuel, dans l’immédiat.

Faire un budget implique, en premier lieu, de déterminer la quantité totale de revenus. Pour une personne seule, cela dépendra uniquement d’elle, mais dans un couple, il faudra penser à y insérer les deux revenus, ainsi que les diverses aides de l’état, le cas échéant (pour enfants, incapacités ou autres). Ensuite, il faut inscrire toutes les dépenses auxquelles il est impossible de se priver. Cela passe évidemment par tous les crédits en cours, mais aussi le paiement du loyer ou de l’hypothèque. Ensuite, on inscrira les dépenses nécessaires, mais dont le montant peut varier (la nourriture, l’essence, etc.). Enfin, on déterminera les dépenses reliées à nos loisirs. Comme nous faisons face à des difficultés, il est improbable que le montant des dépenses totales soient inférieures à celui de nos revenus. On devra donc trouver un moyen de couper dans les deux derniers points du trio mentionnés, le premier n’étant pas une option potentielle.

Solutions diverses

Aux différents points déjà mentionnés peuvent s’ajouter quelques solutions pratiques, dans la vie de tous les jours. Une de celle-ci est de régler toutes nos dépenses du quotidien, en argent comptant. Ainsi, il sera impossible d’accumuler de nouvelles dettes, puisque l’on n’utilisera pas un mode de crédit pour se faire. Ensuite, on peut aussi songer à devenir plus éco-responsable, en achetant des biens de seconde main, au lieu de choisir du neuf. Pour rester écolo, il sera utile de faire un test d’efficacité énergétique de la maison. Si elle n’est pas bien isolée, on demandera un prêt pour procéder aux rénovations, afin de réduire notre facture énergétique.

ABSA

L’ABSA (Action à bon de souscription d’actions) est une action à laquelle sont attachés un ou plusieurs bons donnant la possibilité, pendant une période déterminée, de souscrire de nouvelles actions à un prix fixé à l’avance.

Abattement fiscal

Fraction du revenu qui n’est pas soumis à l’impôt. A ne pas confondre avec une réduction d’impôt qui diminue l’impôt dû dans la limite de cet impôt et avec le crédit d’impôt qui peut conduire à la réduction de l’impôt dû, à sa suppression ou à une créance sur le Trésor public si le crédit d’impôt est supérieur à l’impôt dû.

AAA

Appelée aussi « Triple A », AAA est la meilleure note donnée par une agence de notation financière à une entreprise, un État ou une opération financière sur le plan de la solvabilité financière.
L’échelle de la notation va de « AAA »(première qualité) à « D » (en défaut).
La note donnée à un emprunteur potentiel va influencer fortement sa capacité à lever des capitaux et le coût de son endettement.
 

A la monnaie

Se dit d’une option où le prix d’exercice se trouve au niveau du prix de marché de l’actif sous-jacent.
Elle s’oppose à une option en dehors de la monnaie, ou à une option dans la monnaie.
Un call (une option d’achat) sera dans la monnaie si le prix du marché est supérieur à son prix d’exercice. Il sera en dehors de la monnaie si le prix du marché est inférieur à son prix d’exercice.
Un put (une option de vente) sera dans la monnaie si le prix du marché est inférieur à son prix d’exercice. Il sera en dehors de la monnaie si le prix du marché est supérieur à son prix d’exercice.

Acceptation du bénéficiaire

Accord donné par le bénéficiaire d’un contrat à la désignation faite en sa faveur par le souscripteur. Cette acceptation rend la désignation irrévocable et retire au souscripteur la libre disposition de son contrat, puisqu’il ne peut plus en demander le rachat ou solliciter une avance sans l’accord du bénéficiaire.